SERGE CAMAILLE

Ecrivain français, né le 14 décembre 1957 à Neuilly-sur-Seine (France). 

Né en proche banlieue parisienne, Serge Camaille a grandi dans le berceau familial du Cher. D'où une prédisposition pour ce département ou des allusions fréquentes, dans son oeuvre (voir ci-contre).

Tout à tour, libraire, journaliste de presse écrite et à la radio, il vit aujourd'hui en Auvergne, région propisce aux contes et légendes, de la narration desquels il est devenu un spécialiste reconnu. 

En dehors du polar, il écrit aussi des romans "à l'eau de rose", appelé aujourd'hui "Feel good". On retrouve d'ailleurs un peu cette inclination dans son style, tous genres confondus. 

      Un polar "feel good"

 La principale qualité de "Du sang sur la neige" est d'être un roman qui se lit très vite. J'entends par là : qui ne se quitte pas, une fois ouvert. 

Posséder un style addictif n'est pas donné à tout le monde. Celui de Serge Camaille est simple, fluide, sans prétentions. Cela ne veut pas dire qu'il n'est pas travaillé car - tous les artistes vous le diront - la simplicité demande énormément de travail. 

L'intrigue de ce roman est tout aussi prenante que son style. Elle est bien équilibrée, avance au rythme des pages et, même si elle ne nous réserve pas de grosses surprises, par rapport à la confession finale, elle nous emmène jusqu'à la dernière page en sollicitant notre curiosité. 

Les personnages sont sympathiques et bon-vivants. Un peu trop d'ailleurs... car cela érode le relief que ce polar aurait pu avoir. C'est le seul véritable reproche que je lui adresse : même les "méchants" sont gentils (au fond d'eux-même) et les gentils sont très gentils. Un des personnages principaux a, d'ailleurs, pour patronyme : Genty ! 

On retrouve l'influence du roman "feel good", d'où des situations et des personnages qui manquent de substance. Mais peut-être est-ce voulu par l'auteur....

"Du sang sur la neige" (Editions De Borée), de Serge Camaille.

                          Ma note : 16/20.