SARA GRAN

Romancière américaine, née à New-York en 1971. 

Née à New York dans le quartier de Brooklyn, Sara Gran est une autrice de romans policiers.

Elle a remporté le prix Macavity du meilleur roman en 2012 avec le premier titre de sa série policière consacrée aux enquêtes de Claire DeWitt, La Ville des morts (Claire DeWitt and the City of the Dead). 

  Original mais lent.           

Quand Paul Casablancas, l’ex-petit ami musicien de Claire, est retrouvé mort dans sa maison de San Francisco, la police est convaincue qu’il s’agit d’un simple cambriolage. Mais Claire sait que rien n’est jamais si simple. Avec l’aide de son nouvel assistant, elle suit les indices trouvant notamment un autre éclairage sur le destin de sa sœur de sang Tracy, évaporée dans le métro de New York dans les années 1980.

Alors que les visions du passé lèvent le voile sur les secrets du présent, Claire commence à saisir les mots de l’énigmatique Jacques Silette : "Le détective ne saura pas de quoi il est capable avant de se heurter à un mystère qui lui transperce le cœur."

L’intérêt de La ville des brumes réside dans la personnalité de l’héroïne qui deal, de sa manière de voir témoins et suspects, et le fait que l’on soit aux limites du réel en frôlant le fantastique. Très original mais assez lent. 

                        Alice Midal.

"La ville des brumes" (Points), de Sara Gran.       Ma note : 14/20.