PIERRE LEMAITRE

Ecrivain français, né à Paris le 19 avril 1951.

Pierre Lemaître est de huit jours mon cadet... et j'en suis très fier ! 

Mis à part le côté anecdotique (et personnel), cet écrivain autodidacte, parti des plus bas échelons, est devenu en quelques années l'une des valeurs sûres de la littérature française. C'est évidemment l'auteur de romans noirs qui nous intéresse ici mais on ne peut passer sous silence son Prix Goncourt, obtenu en 2013 avec "Au revoir là-haut", un des rares Goncourt ayant, à ma connaissance, fait l'unanimité du lectorat. 

Cela prouve que Lemaître est éclectique, qu'il sait tout faire et tout écrire. Comme les auteurs qu'il admire (Dumas, Balzac, Hugo, Aragon, Proust et j'en passe), il ne s'enferme pas dans un cadre, même si le polar reste sa... vitrine. Comme il aime se référer aux grands écrivains, tous genres confondus, il dit de son travail que c'est "un exercice d'admiration de la littérature". Belle formule à laquelle il est difficile de ne pas souscrire quand on est, soi-même, auteur. 

Pierre Lemaître a grandi en Seine-Saint-Denis, sous la houlette de parents marqués politiquement à gauche. Ce qui explique peut-être son engagement à la gauche de la gauche. Dans la vie active, il a commencé comme psychologue puis, dès 2006, a réussi ce dont tout écrivain rêve : vivre de sa plume. 

"Travail soigné" (voir ci-contre) est son premier roman et le premier d'une quadrilogie, articulée autour du commandant Camille Verhoeven, son personnage récurrent. 

                                    Finesse et délicatesse.

Antoine, 12 ans vit seul avec sa mère à Beauval, petite ville. Dans sa solitude, il ne peut compter que sur Ulysse, le chien des voisins. Mon résumé est succinct car j'ai envie de vous laisser découvrir la trame du roman. Comme toujours, Pierre Lemaître trouve les mots justes pour ce thriller psychologique où il instille le suspens, l'angoisse et la compassion.On y retrouve l'atmosphère des petites villes où les rumeurs courent plus vite que leur ombre.

Une histoire touchante, un drame humain que l'auteur décrit avec finesse et délicatesse.

                                                                                                                                       Nathalie Friquet.

"Trois jours et une vie" (Albin Michel, 03/2016), de Pierre Lemaître.                                                       Ma note : 15/20.

Deuxième avis : 

À la fin de décembre 1999, une surprenante série d'événements tragiques s'abattit sur Beauval, au premier rang desquels, bien sûr, la disparition du petit Rémi Desmedt. Dans cette région couverte de forêts, soumise à des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien des habitants, comme le signe annonciateur des catastrophes à venir. Pour Antoine, qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien...

                                                                                                                                                Alice Midal.

Cela commence bien, sujet original mais délayé (50 pages aurait suffi. Déçue par cet écrivain).           Ma note : 10/20

     Soigné ou génial ?...

"Travail soigné" est un polar de haut grade, écrit par un auteur qui a fait ses preuves dans un autre genre (voir présentation).

Pierre Lemaître sait à peu près tout faire, y compris faire tourner les pages par un lecteur haletant et complètement sous l'emprise d'une intrigue addictive. "Travail soigné" est beaucoup plus que soigné. Il mérite de figurer parmi tous les chefs d'oeuvre que l'intrigue prend en référence (vous comprendrez en le lisant). 

L'écriture est riche, souple et pleine d'humour. J'adore ! Le fond est bourré de tendresse et d'humanité... quant aux personnages (y compris le principal et récurrent), Lemaître sait mettre en lumière leurs petites manies avec beaucoup de tendresse et de précision. 

Allez, si l'on veut chercher la petite bête, il y a quelques invraisemblances... mais quel roman policier n'en comporte pas ? Un peu plus gênant : j'ai identifié le tueur pratiquement tout de suite. Peut-être est-ce le sixième sens ou le réflexe de l'écrivain.... Je ne suis pourtant pas extralucide ! 

Bon, passons ! "Travail soigné" est un roman qui se lit vite mais qui est promis à une longue vie dans la mémoire du lecteur.

"Travail soigné" de Pierre Lemaître.    Ma note : 18/20.

Un exode à la fois grave et jubilatoire.

A travers les destins croisés de plusieurs personnages (destins qui finissent toujours par confluer), ce très beau roman raconte "la drôle de guerre", puis la fuite des militaires comme des civils, livrés à leur sort sur les routes de France. Nous sommes en 1940, c'est la grande débandade avant l'occupation allemande. 

Sujet souvent traité... mais rarement avec une telle réussite. Sans oublier l'humour, omnipésent, antidote à cet égarement collectif. 

"Miroir de nos peines" développe de cocasses aventures à partir de faits réels. Tout en bâtissant son intrigue à la manière d'un thriller (il connaît la recette !), Pierre Lemaître l'enrichit d'anecdotes croustillantes, de personnages picaresques (comme ce talentueux mythomane qui emprunte l'identité de diverses personnalités), mettant aussi en lumière l'humanisme et la fraternité dont l'homme arrive à se souvenir en période d'adversité. 

Il y a aussi, dans ce roman, un côté mélo qui ne m'a pas déplu... même si je ne suis guère friand du genre. Enfin, je ne saurais conclure sans rendre hommage à l'auteur pour le formidable travail de documentation historique qu'il nous apporte. Avec son talent d'écriture, plus une intrigue survitaminée, on est dans l'action de ce qu'ont vécu nos parents et grands parents lors de ce lamentable exode, il y a quatre-vingts ans.    

"Miroir de nos peines" (Albin Michel), de Pierre Lemaître. Ma note : 18/20.