PETER TREMAYNE

Romancier britannique, né le 10 mars 1943 à Coventry (Angleterre).

Peter Tremayne est le pseudonyme de Peter Berresford Ellis.

Diplômé en études celtiques à l'université de Londres, Ellis devient journaliste, spécialiste de l'Irlande du nord dans les "années chaudes" de l'IRA. 

Entre 1983 et 1993, il publie huit thrillers sous le nom de Peter Mc Alan. Et l'année suivante, il change de pseudonyme pour devenir Peter Tremayne. Il lance alors une série de romans policiers autour d'un personnage récurrent, Soeur Fidelma, qui lui assurera une renommée internationale. 

Enquêtes dans l'Irlande du 7ème siècle. 

"The whisper of the dead" est une série de nouvelles, mettant en scène le personnage fétiche de Peter Tremayne : Sister Fidelma. 

Nous sommes en Irlande au 7ème siècle. Tremayne, qui sait bâtir les intrigues policières, maîtrise parfaitement la langue, le style et les coutumes de l'époque. Et il le fait sans être cuistre ou rébarbatif. Il nous promène dans l'espace et dans le temps en nous faisant tourner les pages avec le talent d'un écrivain moderne. 

Sister Fidelma est ce qu'on appelle un dàlaigh, en langue celtique du Moyen-âge. C'est à dire une sorte de procureur, à la fois juriste et détective. Les enquêtes de Fidelma sont relativement classiques, basées sur l'observation et la déduction, dans la lignée de Conan Doyle. Cette soeur est intègre et rigoureuse. Elle ne plaisante pas avec la justice. Un certain charme s'en émane mais son autorité prévaut. 

J'ai beaucoup aimé ce recueil de nouvelles. On n'est pas obligé de les lire d'une traite ; on peut y revenir entre deux autres lectures. Chaque nouvelle fait environ 30 pages et le recueil en compte 15. Nous évoluons dans le monde canon et déjà, bien avant la création de l'église anglicane, il y est question d'un schisme avec Rome. 

Un cocktail d'histoire et de suspense qui ne laissera personne insensible. 

"The whisper of the dead" de Peter Tremayne. Ma note : 16/20