MICHEL MOATTI

Ecrivain français, né le 3 août 1958 à Bouttencourt (Somme).

Docteur en sociologie des médias, professeur à l’université de Montpellier III et ancien journaliste, Michel Moatti a été correspondant de l’agence de presse britannique Reuters et a vécu à Londres au début des années 1990.

Il a signé en 2013 chez HC Éditions "Retour à Whitechapel", La véritable histoire de Jack l’Éventreur, fruit d’une recherche de près de trois années dans les archives victoriennes. Après "Blackout Baby" en 2014 et "Alice change d’adresse" en 2016, parus également chez HC Éditions, Michel Moatti a publié cette année son quatrième roman, "Tu n’auras pas peur", à travers lequel il revient à l’investigation ; ce thriller contemporain traite de son sujet de prédilection : l'influence des médias et la violence sur Internet. Titre pour lequel il vient de remporter le prix polar 2017 du meilleur roman francophone au festival de Cognac.

             Glaçant....

Angleterre - Une jeune prostituée est retrouvée assassinée. Lynn Dunsday, web-reporter, creuse l'affaire et découvre que celle-ci, venue des pays de l'Est, a été impliquée dans un scandale qui a éclaboussé un ponte du Royaume.

Michel Moatti s'attaque à un sujet chaud toujours d'actualité, le trafic d'êtres humains. Inutile de vous préciser que le thème n'est pas des plus joyeux ! Il décrit le processus de recrutement de ces gamines naïves qui rêvent d'un avenir meilleur. Rêve qui n'est qu'un mirage et vire au cauchemar. Elles se font évidemment berner et finissent pire que du bétail.

Entre séquestrations, tortures et sévices sexuels, j'ai été révoltée par le traitement subi par ces femmes reléguées au rang d'objet. Avec une écriture nerveuse et rythmée, l'auteur nous entraîne dans un récit nauséabond et abject sans tourner autour du pot, ce qu'il le rend encore plus glaçant. Juste un léger bémol, j'aurais aimé un dénouement moins expéditif et plus étoffé. Malgré ce détail, je ne peux que vous recommander cet excellent thriller qui ne laissera personne indifférent.

"Et tout sera silence", de Michel Moatti   HC EDITIONS (06/06/2019)    Ma note : 19/20