MICHAEL FENRIS

Ecrivain français, né en 1968 à Nancy. 

Michael Fenris est médecin généraliste le jour et écrivain la nuit. Il vit en région parisienne depuis 2002, avec sa femme et ses trois enfants, et est passionné de littérature américaine. Son genre littéraire : l'horreur gothique, la science fiction et le fantastique. Ses inspirateurs : Hodgson, King, Lovecraft et Connelly. Il a pour père spirituel Henri Vernes, connu pour avoir créé le célèbre Bob Morane. Vernes lui a donné son aval pour reprendre à son compte certains de ses personnages.
Michaël Fenris est notamment l'auteur de "Feuilles", paru en 2015 aux Éditions Prisma.

          Haute tension.

Marion Dell, auteure de thrillers, fait son grand retour après des années d'absence. Dans sa villa avec sa secrétaire suite à une séance de dédicaces, les deux femmes sont agressées en pleine nuit. L'inspecteur Jack Whitlow soupçonne un individu surnommé "Le fétichiste" qui s'introduit chez ses victimes, les drogue et se livre à des attouchements. Marion est le seul témoin, problème.....elle est aveugle.

J'ai découvert Michael Fenris grâce à son roman "Feuilles". Celui-ci est totalement différent, on se retrouve dans un thriller pur jus. Imaginez être réveillée par un intrus dans votre chambre qui vous anesthésie et peut faire ce qu'il veut de vous. Il y a de quoi être traumatisée!

L'auteur entretient ce sentiment d'urgence et de malaise durant tout le livre sans que celui-ci s'essouffle. Tel un bon épisode de "Columbo", on découvre très vite l'identité de l'assaillant et le mécanisme de son esprit perverti. Au fil des chapitres, la tension augmente jusqu'à atteindre son paroxysme et l'on ne désire qu'une chose, tourner les pages pour connaître le dénouement.

Vous l'aurez compris, je ne peux que vous recommander cet excellent thriller. Un conseil, vérifiez portes et fenêtres, le fétichiste vous a peut-être choisie.......

                  Nathalie Friquet.

"Le fétichiste", de Michaël Fenris.   EVIDENCE EDITIONS (20/03/2020)

                          Ma note : 18/20