Mes coups de gueule

Quelle mouche (ou quel cactus) m'a piqué aujourd'hui ? 

Comme dans la chanson de Dutronc où il est question de cactus, les émotions peuvent piquer

                  Pourquoi le football rend-il dingue la planète ?

Dimanche 3 décembre : Le tirage au sort des groupes pour la Coupe du Monde de football (juin 2018 en Russie) vient de faire le buzz, comme on dit, sur toutes les radios et les chaînes de télé. Vendredi et samedi, on n'a entendu que ça. Et quand on a appris que la France était tombé dans un groupe "facile", c'était la liesse... comme à la Libération ! 

Le tout à... six mois de l'évènement !

Mais dans quel monde vit-on ? Pourquoi le football est-il sorti du cadre purement sportif pour devenir un phénomène de société ? J'avoue ne pas comprendre ce que ce sport a de plus qu'un autre. Admettons que les sports d'équipe soient plus mobilisateurs. Pourquoi le rugby, le basket ou le volley ball ne connaissent-ils pas une popularité sinon identique... du moins similaire ? Pourquoi le football déchaîne-t-il les passions, dans le plus mauvais sens du terme ? Et vous noterez que je ne pose pas la question : pourquoi les joueurs touchent autant d'argent ? Parce que je connais la réponse : s'ils sont autant payés, c'est parce qu'ils rapportent bien plus. 

On en revient donc à la question initiale : pourquoi le foot rend-il dingue les bipèdes de la planète ? 

Si vous avez la réponse, je serais heureux de la connaître (page contact).  

                        Un éléphant, ça... Trump énormément !

Jeudi 7 décembre : Trump est en train de "foutre la merde" dans le monde, en ravivant les cendres (jamais vraiment éteintes) du conflit israélo-palestinien. Par ailleurs, l'éléphant new-yorkais se trompe en fonçant, toutes défenses dehors, dans le ventre de l'islamisme. Jérusalem ne PEUT PAS être la capitale d'un seul pays ! Certes, administrativement, cette grande et belle ville appartient à l'état d'Israël... mais culturellement, elle est le fruit de trois cultures : celle du peuple de Salomon et de ses descendants, celle du monde chrétien par l'entremise du Christ, et celle des musulmans qui ont eu le temps d'y planter quelques racines. 

Il faut laisser à Jérusalem la liberté d'être revendiquée par ces trois religions. La cohabitation n'est pas facile, l'équilibre est instable mais bon... avec un tantinet de doigté, l'édificile peut rester debout. Sauf si... l'éléphant, lourd et pataud, réduit le magasin de porcelaines en miettes. 

J'avais trouvé amusant que madame Clinton, dont la probité est plus que douteuse, se fasse battre par ce gros clown en novembre dernier, chez les Yankees. Aujourd'hui, ça m'amuse beaucoup moins.  

                                Conservatisme et progressisme

Lundi 11 décembre : Suite à l'élection de Laurent Wauquiez à la tête des Républicains, France Culture organisait, ce matin, un débat sur la droite et le conservatisme. Intervenants de haut niveau. Pour une fois, on avait laissé la langue de bois et le "politiquement correct" au vestiaire. 

Ma conclusion personnelle : il est de bon ton, dans une certaine presse, d'opposer conservatisme et progressisme. Dans le sens où le conservateur est présenté comme un ringard égoïste, tandis que le progressiste est un humaniste qui vit avec son temps. Je vais vous dire comment je vois les choses. "Vivre avec son temps", ça veut dire, pour beaucoup, faire table rase du passé. Et avec le passé, arracher les racines. Pour que rien ne repousse. Le désherbant à la mode, aujourd'hui, se nomme islamisme. C'est une arme formidable pour tuer la culture française. Mais le plus triste n'est pas là. Cette arme n'est pas entre les mains de musulmans (tout du moins, dans leur majorité) qui sont heureux de vivre au sein de ce pays qui les a acccueillis dans les années 60. Non, cette arme est entre les mains de Français, de "souchiens", souvent titrés et diplômés, parfois élus du peuple. Et je ne parle pas des rénégats de banlieue que les susnommés ont laissé prospérer sur le terreau de la bienpensance à vertus électorales. 

                                   Paris Hidalgo... Paris saligot !

Mardi 12 décembre : Paris poursuit son chemin sur la route des capitales occidentales les plus sales (voir photo, ci-dessous) et les plus polluées. Bientôt la médaille olympique... la seule que nous soyons sûrs d'obtenir lors de ces jeux qui font la "fierté" de cette caste de profiteurs bobos parisiens. Car madame la maire Hidalgo, qui, sur tous les plateaux de télévision, exhorte les Parisiens à utiliser les transports en commun, ne se déplace qu'en voiture (démontré par une équipe TV qui l'a suivie, en secret, pendant une semaine)... car monsieur le ministre Hulot, qui prone l'énergie "verte", ne se déplace qu'en hélicoptère, moyen de transport très peu consommateur d'énergie fossible, comme chacun sait. 

Et pendant ce temps, Jupiter-César nous gratifie de beaux discours bilingues, faisant admirer son sourire juvénile aux électeurs, hyptonisés d'admiration. La naïveté du corps électoral (que moult attentats n'a même pas entaillée) est telle... que la classe politique - celle qui se fond dans le bon moule idéologique - a encore de beaux jours devant elle. Le corps électoral... un grand corps malade. 

Rue d'un quartier du Paris-Hidalgo considéré comme "propre". Aucune poubelle à moins de deux cents mètres et les forces de l'ordre (plutôt du désordre), occupées à verbaliser les dépassements horaires du parking payant... mais vous pouvez chier au milieu de la rue, personne ne vous dira rien ! Vous me trouvez vulgaire et excessif ? Peut-être... mais je vous assure que je l'ai vu, de mes yeux vu : une femme en train de déféquer dans une rue de Paris ! 

Parce que notre Jupiter est jeune, beau mec, souriant et - semble-t-il - droit dans ses bottes, les gogos français pensent que leur pays va (enfin) retrouver la prospérité. C'est vrai que Macron offre un contraste (physique et comportemental) plutôt positif, comparé à deux de ses prédécesseurs. 

Simplement, à part le retour de la croissance (général en Europe et dans le monde occidental), qu'est-ce qui change ? Savez-vous que le gentil Manu a été dire au peuple algérien qu'il pouvait venir se faire soigner chez nous en toute quiétude ? Tout le monde sait que nos hôpitaux sont excendentaires et qu'ils regorgent de places.... Peu importe, les ressortissants de ce pays pacifique seront prioritaires. On leur trouvera des places, rassurez-vous ! 

Et rassurez-vous doublement car le gouvernement de l'affable Bouteflika a assuré nos édiles qu'il rembourserait les frais. 

Alors oui, comme disait Coluche... la France va mieux.

Demain, on rase gratis !

           Des crottes... pas toujours en chocolat (même à Noël) !

Dimanche 24 décembre : Ce matin, j'ai vu une femme se baisser pour ramasser les crottes de son chien. Acte civique, acte normal ? Vu ce qu'est devenu le civisme aujourd'hui, je dirais plutôt... acte exceptionnel. Cela se passait dans un quartier dit "bourgeois". La femme en question était plutôt distinguée, élégamment vêtue et de la "génération grand-mère".

Question : Pourquoi faut-il que le respect de l'autre soit devenu le propre (c'est le cas de le dire) d'une génération et d'une tranche sociale bien définies ? 

Cela, c'est une chose. Maintenant, une autre interrogation iconoclaste. Pourquoi la "police Hidalgo" ne traque-t-elle pas les contrevenants, les promeneurs indélicats, les jeteurs de papiers gras, de canettes, etc. au lieu de pénaliser impitoyablement l'automoboliste qui aura dépassé de cinq minutes le temps imparti au stationnement de son véhicule ? 

Pourquoi ce racket imbécile... alors qu'une application de la loi rapporterait tout autant d'argent pour le bien-être général ? 

                           Ils nous ont (pourtant) prévenu !...

Vendredi 30 décembre : Difficile de finir l'année sur une note optimiste quand on voit ça ! 

Mais le plus incroyable ne réside pas dans cette menace dont tout le monde est conscient et qui s'apparente à l'enfoncement d'une porte ouverte. Le plus incroyable, c'est que les musulmans eux-mêmes - ceux qui vivent comme nous - n'arrêtent pas de nous mettre en garde contre ce danger. Un danger qui finira par nous valoir une guerre si le laxisme (ou lâcheté) européen persiste.

Le 30 novembre dernier, lors d'une conférence organisée par le CSFRS (Conseil Supérieur de la Formation et de la Recherche Stratégique) à l'Ecole Militaire, une importante délégation russe à déclaré se préparer à une guerre contre l'Europe qui sera devenue musulmane en 2050. 

Eh bien, figurez-vous qu'il y eut de nombreuses personnes (de bons bourgeois parisiens), dans la salle, à protester et à siffler !!!

En 2050, j'aurai quatre-vingt-dix-neuf ans. Ce n'est pas une raison pour s'en foutre. D'autant moins que je fais partie des petits chanceux qui sont arrivés juste après celle que l'on espérait être la dernière guerre mondiale, qui ont connu et vécu les fameuses "trente glorieuses". 

De ceux qui sont les témoins de la grande dégringolade.... 

Actualités récentes

  Où vas-tu, Johnny ?

Samedi 9 décembre : Obsèques en grande pompes pour Johnny Halliday, devenu en quelques jours un héros national. 

Jupiter a fait un bon discours. Dans cet exercice, il dépasse largement Hollande et Sarkozy. Un peu comme Chirac, en moins emphatique. 

La question que je me pose : en a-t-on trop fait ? A en croire le presque million de personne venues rendre hommage à Johnny, on pourrait penser que non. 

Personnellement, je me méfie toujours des grandes manifestations de masse. La foule est un objet incontrôlable qui n'a plus rien à voir avec l'être humain qui la compose. Dans le bon sens, c'est très émouvant... mais dans le mauvais, cela peut aboutir à des dérives qui se rappellent régulièrement à notre mauvais souvenir. 

T'es pas dans la merde... Manu !

Jeudi 13 décembre : Paraît que les sondages remontent en faveur de Manu Jupiter.... Cela ne devrait pas durer. 

D'abord, en ce qui concerne les allocations chômage dont il veut faire profiter les démissionnaires. Les syndicats sont vent debout ! Et on les comprend. Qui va payer ? Les copains financiers du petit Manu ? Un démissionnaire n'est pas une victime... du moins, pas une victime directe. Si tu ne te sens plus très bien dans ta boîte, arrange-toi pour qu'on te vire ! C'est relativement facile aujourd'hui. Et si tu es victime de harcèlement, tiens le coup, mon vieux ! Si tu résistes, les nerfs du DRH craqueront avant les tiens. 

Ensuite, il y a le serpent de mer de l'aéroport de Notre Dame des Landes. Là, je lui souhaite bon courage à notre Jupiter national ! Quoi qu'il fasse, il va se mettre à dos une moitié de la population locale... avec de possibles répercussions sur la nationale. Le très courageux Hollande avait botté en touche. Maintenant, c'est à Manu de tirer le corner. 

Les migrants sur France Culture

Dimanche 18 décembre : Demain, France Culture annonce la couleur. La chaîne de radio consacre sa journée au problème des migrants. Problème... c'en est un pour nous mais pas pour cette radio d'état, censée diffuser LA culture tout azimut et qui ne cesse de cautionner la destruction organisée de NOTRE culture (européenne, occidentale, d'origine judéo-chrétienne). C'est la raison pour laquelle on peut craindre le pire de cette journée dédiée à l'invasion migratoire. Le petit croquis, ci-contre, montre bien que le terme "invasion" n'est pas exagéré. 

Les commentaires ne sont pas de moi mais j'ai trouvé que voir ce timbre poste qu'est la France au milieu de l'immensité du continent africain était plus parlant que tous les discours. 

France Culture ou... France Propagande ?

Jeudi 21 décembre : Guillaume Erner, présentateur des "Matins de France Culture", avait invité le directeur de l'info de la chaîne Russia today pour le piéger. 

Erner, gauchiste soi-disant intello qui, tous les matins, farde l'information de cette insupportable bienpensance "droit de l'hommiste", voulait donner des leçons de journalisme à un média qui ne pense pas comme lui et qui - crime abject - représente un état qui défend ses valeurs et sa culture.

Personne n'est dupe.

Avec France Culture, la... culture n'est plus très loin de la propagande.  On y vient, mes amis, on y vient....

France déculture bis

Vendredi 28 décembre : J'en remets une couche parce que ça devient insupportable. "France déculture" (et non des cultures) fait une pub éhontée pour toutes ces associations qui viennent en aide aux "pauvres migrants". Au passage, le journaliste de service donne un coup de griffe à Macron qui prétend vouloir resserer la vis de l'immigration. Et ce, après avoir appelé à voter pour lui, sept mois auparavant, démontrant une fois de plus que la radio d'état est un instrument de propagande. 

Et ceux qui ne veulent pas participer au suicide collectif... ils font comment ?

     Version poético-érotique de la Genèse


Aux premiers jours de la création il n'y avait que deux rejetons.
Adam, beau mâle mais naïf et Ève, magnifique femme fatale...
Or, il advint qu'un beau matin de printemps,
Notre radieuse Ève eut la dent !
Mais au paradis trouver un resto ? Que nenni !
Juste un arbre avec de rouges fruits !
Du plus beau elle ne fit que quelques bouchées !
Mais son créateur, voyant ce sacrilège,
De colère lui envoya un sortilège !
Aussitôt la belle se sentit embarrassée,
De pectine, sa belle dentition s'était entachée !
Alors, voulant se nettoyer les dents,
Elle courut voir le brave Adam !

Ce dernier, nu comme un ver

Faisait sur l'herbe une sieste légère.

Mais voyant arriver sa meuf bien foutue...
Il lui proposa naïvement son bel attribut !

Dans sa bouche, notre Ève mit le doux objet,
Et se mit à frotter, heureuse, voire transportée...
Tant et si bien que de son viril nectar
Adam fut soulagé sans retard...
Ève finit par retrouver ses blanches dents...
Et c'est ainsi que naquit la brosse Adam ! ! !

Nom d'une Pipe....!