JONATHAN VIELMON

Ecrivain français. 

Chimiste de formation, Jonathan Vielmon a débuté sa carrière au ministère de la Défense. Après avoir enchaîné plusieurs emplois dans l'industrie nucléaire, il s'est installé à Narbonne en 2014.

Il exerce aujourd'hui la profession de technicien de production. "Nucléa (Projet H)" est son premier roman. Il est inspiré d'anecdotes vécues, même si l'intrigue est totalement fictive (heureusement). 

Le tome 2 de "Nucléa" paraîtra fin 2020 ou début 2021.

Un techno-thriller qui aurait pu faire un best-seller.

"Nucléa (Projet H)" a tous les ingrédients d'un bon techno-thriller. Il tutoie la science-fiction et même l'horreur. Le sujet s'y prête, il faut dire. L'industrie nucléaire a toujours nourri les pires fantasmes. En l'occurrence, l'intrigue ayant été bâtie par un ingénieur en physique nucléaire, on aurait tendance à la prendre au sérieux (détails + données techniques, à l'appui)... et c'est encore plus terrifiant. D'autant que l'histoire se finit très mal ! 

Voilà pour le fond. Maintenant, la forme. Pour un sujet de cette qualité, traité par un spécialiste, on aurait pu s'attendre à une belle écriture. Il ne manquait que ça pour en faire un best-seller. Hélas, la plume de Jonathan Vielmon n'est pas au rendez-vous. Et c'est vraiment dommage car le roman se dévore. Le lecteur tourne les pages avec avidité. J'aurais cependant préféré une narration plus tendue, une vraie dramaturgie (elle est présente dans l'intrigue mais absente dans le style, un peu enfantin parfois) et des dialogues plus en phase avec la gravité de la trame. 

J'espère que, dans le second tome de "Nucléa", l'auteur corrigera ses erreurs. Si tel est le cas, il fera "un carton" avec cette histoire qui fait froid dans le dos... et ailleurs ! 

"Nucléa" (Elytel), de Jonathan Vielmon.           Ma note : 15/20.