JOHN GRISHAM

Ecrivain américain, né le 8 février à Jonesboro dans l'Arkansas (USA). 

John Grisham est un écrivain américain, auteur de plusieurs romans policiers qui appartiennent au sous-genre du roman judiciaire, de récits qui décrivent le Sud rural des États-Unis et d'ouvrages de littérature d'enfance et de jeunesse.

Il est surtout connu pour ses romans qui ont été portés à l'écran, notamment La Firme (avec Tom Cruise et Gene Hackman), L'Affaire Pélican (avec Julia Roberts), L'Idéaliste (de Francis Ford Coppola, avec Claire Danes et Matt Damon), Le Client (avec Susan Sarandon et Tommy Lee Jones), Le Droit de tuer ? (avec Matthew McConaughey et Samuel L. Jackson) ou encore Le Maître du jeu (avec Dustin Hoffman et Gene Hackman).

                           Tenu en haleine jusqu'au bout !

Le client, c'est Mark Sway, un jeune garçon de onze ans,. Depuis qu'il a malencontreusement recueilli les confidences d'un avocat qui, avant de se suicider, lui a dit ou se trouvait le corps du sénateur assassiné par la Mafia, la police et le FBI s'acharnent sur lui pour le faire parler Mais Mark refuse de dire quoi que ce soit. Il a vu le film  « Le Parrain ». Il sait que « la Mafia n'oublie jamais » et qu'elle l'exécutera si elle le soupçonne d'être un peu trop bavard. Alors, pour se défendre, il engage une avocate qui, pour un dollar - toute sa fortune ! - accepte de le représenter.

Mon ressenti : Tellement bien écrit, il vous tient en haleine jusqu’à la fin et pour moi c’est primordial dans un polar sinon je lis un livre de philosophie…On a l’impression que ce romancier nous décrit ce qui se passe réellement dans la vie. On y croit bien que cela soit fortement improbable dans la vie réelle. J’ai aimé.

                                                                                                                             Alice Midal.

 "Le client" (Pocket), de John Grisham.                                                                                        Ma note :18/20

 

Le polar écolo de Grisham.

New York, 2008. La récession frappe. Samantha Kofer est congédiée du jour au lendemain du grand cabinet d’avocats de Wall Street où elle exerce. Si elle accepte de travailler gratuitement pendant un an dans un centre d’aide juridique, elle pourra peut-être réintégrer sa place.
Samantha s’installe alors à Brady, une petite ville minière au cœur des Appalaches. Mattie Wyatt, la directrice du centre, lui montre comment aider les « vraies gens avec de vrais problèmes ». Pour la première fois, Samantha prépare un procès, rencontre la violence des salles d’audience, reçoit des menaces. Et elle découvre que Brady, sous la coupe des compagnies minières, cache de lourds secrets. Le danger est partout.

L’auteur nous fait découvrir la vie d’une petite ville ou tout le monde se connait, les mystères de l’exploitation minière, ses ravages sur la faune et la flore, les problèmes de santé des mineurs, la complexité des relations familiales et ses conséquences juridiques …et ce centre d’aide juridique gratuit qui essaie, avec peu de moyens et peu de résultats, de demander des indemnités pour les victimes et qui, malgré les embuches, continue avec optimisme. Cela m’a rappelé ce livre « Qu’elle était verte ma vallée », de Richard Llewellyn paru en 1939 ou déjà se profile dans cette vallée minière qui se désagrège et qui a perdu sa verdure à cause des mines exploitées pour un profit maximun ou les habitants sont traités sans aucune humanité.

                          Alice Midal.

"L'ombre de Gray Mountain" (Livre de poche), de John Grisham.            Ma note : 16/20.