JEAN-MICHEL LECOCQ

Ecrivain français, né à Bogny-sur-Meuse (Ardennes), le 19 avril 1950. 

Natif de Bogny-sur-Meuse dans les Ardennes, Jean-Michel Lecocq est désormais installé dans le Var où il se consacre à l’écriture.
Il fut longtemps inspecteur de l'Éducation nationale de la circonscription de Sedan.
Après "Le secret des Toscans" (L'Harmattan, 2009) et "Le Christ jaune" (L'harmattan, 2010), Jean-Michel Lecocq propose, avec "24", une plongée dans le Paris de 1572, en proie aux troubles civils et religieux.

Il a publié récemment "Le squelette de Rimbaud" et "Un charmant petit village". "La caresse des orties", son dixième roman, est la quatrième aventure du commissaire Théo Payardelle.

        Un bon moment.

A quelques mois d'intervalle, deux "pièces rapportées" sont assassinées, l'une à Paris, l'autre dans le Béarn. Pendant ce temps, le commissaire Théo Payardelle, qui fête ses 50 ans, invite son ancienne équipe dans sa maison des Ardennes. Malheureusement un fait divers vient contrecarrer leurs retrouvailles et Payardelle va devoir se replonger dans le passé.

Je viens de faire la connaissance de Payardelle et je peux vous assurer que c'est un personnage ! Oubliez les héros qui cavalcadent et tirent à tout va. Celui-ci, malgré sa forte personnalité, est plutôt sentimental, coureur de jupons et amoureux de sa terre natale que Jean-Michel Lecocq décrit comme si vous y étiez.

Avec un tel commissaire, ne vous attendez pas à une action échevelée, tout se passe en douceur, ce qui n'empêche pas un rythme soutenu et des rebondissements inattendus.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste et sont aussi pittoresques que colorés (ah, ce fameux commissaire Legros !).

Toute cette fine équipe va avoir fort à faire pour démêler cet écheveau fait de secrets de famille, mensonges et manipulation.

Un polar très agréable que je ne peux que vous recommander.

                   Nathalie Friquet.

"La caresse des orties" (Lajouanie), de Jean-Michel Lecocq.            Ma note : 15/20.