JACQUES EXPERT

Ecrivain français né en 1956 à Bordeaux. 

Jacques Expert a commencé sa carrière dans l'audiovisuel en 1981, quand il est entré à Radio Caraïbes International. Ambitieux, le journaliste a visé plus haut et, après un court passage sur Radio 7, il s'est retrouvé grand reporter à France Inter. C'est là qu'il s'est fait connaître du grand public. Notamment à travers la tristement célèbre Affaire Grégory dont il assurera la couverture. En 1998, il retourne dans le privé et devient directeur des magazines de M6. Trois ans plus tard, c'est Paris Première qui l'appelle pour diriger ses programmes. En 2012, il devient directeur des programmes de RTL puis, en 2018, il quitte définitivement ses activités journalistiques pour se consacrer exclusivement à ses livres. 

"La femme du monstre" (voir ci-contre) qui l'a fait connaître dans le monde de la littérature policière, est son premier roman. 

Le roman de l'horreur ordinaire.

Un ami m'avait prévenu : "Tu va voir, ce livre est horrible". Je n'ai pas été déçu. Ni surpris. Horrible, il l'est... mais on peut mettre du talent dans l'horreur. 

La preuve. 

"La femme du monstre" doit plus être lu comme un document, un reportage, plutôt que comme un roman. Même si l'intrigue est fictive, quoi que - on s'en doute - largement inspirée par un fait divers. Du genre de ceux que traitait Jacques Expert quand il était grand reporter à France Inter. Le style est direct, assez cru, fluide et certainement pas littéraire. Mais ce n'est pas le but de ce témoignage (car c'en est un !). L'auteur se met dans la peau de la femme du monstre dont il fait sa narratrice (pas évident...). 

Le monstre est un type ordinaire et vulgaire. Je dirais abominablement ordinaire. Une brute, un beauf comme il y en a tant... et un monstre, comme il y en a peu (Dieu merci). La femme du monstre est une personne falote, docile et soumise, qui passe son temps à se demander comment elle a pu être choisie par un homme aussi exceptionnel !!! Heureusement, à la fin, elle vire de bord. L'amour se transforme en mépris, puis en dégoût et, in fine, en haine. 

Maintenant, en quoi le monstre est-il monstrueux ? Je vous laisse le découvrir en vous avertissant simplement : ce n'est ni un tueur en série, ni un malade mental, ni un psychopathe, ni un sanguinaire, ni un tortionnaire. C'est juste un "banal" violeur qui tue quand on lui résiste.

"La femme du monstre" est le roman de l'horreur ordinaire. 

"La femme du monstre" (Anne Carrière), de Jacques Expert.

                          Ma note : 19/20.