JACQUES EXPERT

Ecrivain français né en 1956 à Bordeaux. 

Jacques Expert a commencé sa carrière dans l'audiovisuel en 1981, quand il est entré à Radio Caraïbes International. Ambitieux, le journaliste a visé plus haut et, après un court passage sur Radio 7, il s'est retrouvé grand reporter à France Inter. C'est là qu'il s'est fait connaître du grand public. Notamment à travers la tristement célèbre Affaire Grégory dont il assurera la couverture. En 1998, il retourne dans le privé et devient directeur des magazines de M6. Trois ans plus tard, c'est Paris Première qui l'appelle pour diriger ses programmes. En 2012, il devient directeur des programmes de RTL puis, en 2018, il quitte définitivement ses activités journalistiques pour se consacrer exclusivement à ses livres. 

"La femme du monstre" (voir ci-contre) qui l'a fait connaître dans le monde de la littérature policière, est son premier roman. 

                       Expert met nos nerfs à rude épreuve.

Région parisienne - Un tueur en série sème la terreur. Surnommé "L'égorgeur de chats", ses proies favorites sont de jeunes femmes blondes possédant un félin. Charlotte dont le petit ami est en déplacement se retrouve seule dans son appartement avec son chat Grichka, l'immeuble étant déserté de ses occupants pour les vacances. Elle ne s'inquiéterait pas si, 3 ans plus tôt, un voyant ne lui avait pas annoncé son décès le 28 octobre de cette année.

Le 28 octobre......c'est aujourd'hui.

Jacques Expert a encore frappé fort avec ce huis-clos. Imaginez vous réveiller en pleine nuit en craignant que votre dernière heure ne soit venue ! Sans compter que vous avez toutes les caractéristiques que recherche un tueur sanguinaire.Il y a de quoi devenir parano. L'auteur utilise tous les ingrédients pour rendre son récit étouffant et anxiogène à souhait. On vit ces 24h angoissantes dans la peau de Charlotte et nos nerfs sont mis à rude épreuve, tant l'écrivain sème le doute sur l'identité de l'assassin.

Jacques Expert grossit un peu le trait en faisant de son héroïne une blonde nunuche et évaporée à qui l'on a envie de filer une paire de baffes tant elle accumule les bourdes. Mais néanmoins, on tremble pour elle (et surtout pour le chat) en l'invectivant. Un thriller réussi que je ne peux que vous recommander.

                                                                                                                        Nathalie Friquet.

"Le jour de ma mort", de Jacques Expert. Éditeur : SONATINE (25/04/2019)                                Ma note : 16/20

Le roman de l'horreur ordinaire.

Un ami m'avait prévenu : "Tu va voir, ce livre est horrible". Je n'ai pas été déçu. Ni surpris. Horrible, il l'est... mais on peut mettre du talent dans l'horreur. 

La preuve. 

"La femme du monstre" doit plus être lu comme un document, un reportage, plutôt que comme un roman. Même si l'intrigue est fictive, quoi que - on s'en doute - largement inspirée par un fait divers. Du genre de ceux que traitait Jacques Expert quand il était grand reporter à France Inter. Le style est direct, assez cru, fluide et certainement pas littéraire. Mais ce n'est pas le but de ce témoignage (car c'en est un !). L'auteur se met dans la peau de la femme du monstre dont il fait sa narratrice (pas évident...). 

Le monstre est un type ordinaire et vulgaire. Je dirais abominablement ordinaire. Une brute, un beauf comme il y en a tant... et un monstre, comme il y en a peu (Dieu merci). La femme du monstre est une personne falote, docile et soumise, qui passe son temps à se demander comment elle a pu être choisie par un homme aussi exceptionnel !!! Heureusement, à la fin, elle vire de bord. L'amour se transforme en mépris, puis en dégoût et, in fine, en haine. 

Maintenant, en quoi le monstre est-il monstrueux ? Je vous laisse le découvrir en vous avertissant simplement : ce n'est ni un tueur en série, ni un malade mental, ni un psychopathe, ni un sanguinaire, ni un tortionnaire. C'est juste un "banal" violeur qui tue quand on lui résiste.

"La femme du monstre" est le roman de l'horreur ordinaire. 

"La femme du monstre" (Anne Carrière), de Jacques Expert.

                          Ma note : 19/20.