JEROME SUBLON

Ecrivain français né en 1953.

Jérôme Sublon, d’abord ingénieur puis professeur des écoles, est maintenant auteur de polars à plein temps. Il est adepte des chemins de Grande Randonnée. Il a déjà publié Nozze nere [1] et [2] aux Editions du Caïman.

                                  Polar, histoire et humour.

Corse - Un homme de l'une des plus grandes familles de l'île, les Rogxeti, est abattu. Aglaë Boulu, commissaire en vacances, est un témoin potentiel. Exit le farniente, elle décide de s'en mêler......

Jérôme Sublon nous emmène sur l'Ile de Beauté où, même si ça fait cliché, il n'est pas bon qu'un membre d'un clan important soit assassiné. Evidemment, le camp adverse est de suite soupçonné et une vendetta se prépare. Mais, c'est sans compter avec la commissaire Boulu qui a des doutes et va rendre chèvre Francesco Falcone, capitaine chargé de l'enquête. Personnage haut en couleur, on éprouve de la sympathie pour elle et en même temps, on serait tenté de la jeter d'une falaise, tant elle est agaçante. Comme si une simple intrigue policière ne suffisait pas, l'auteur intègre dans son récit l'histoire de Théodore de Neuhoff qui, au XVIII ème siècle, a mis la Corse à feu et à sang.

Si vous cherchez un polar sur fond d'Histoire avec une bonne dose d'humour, celui-ci est pour vous !

                                                                                                                        Nathalie Friquet.

"Le Marquis prend le maquis" de Jérôme Sublon Editions du Caïman (18 août 2020)                 Ma note : 15/20

Tous les ingrédients d'un excellent polar.

Vercors - Le corps d'Anselme Delmare est retrouvé dans sa scierie, atrocement mutilé. La commissaire Aglaëe Boulu est chargée de l'enquête, son supérieur tenant à l'évincer, espérant qu'elle ne résoudra pas l'affaire. Dans ce hameau, les habitants ont déjà trouvé leur coupable idéal.Sûrs de leur jugement, ils ne sont pas très coopératifs avec la police. Y aurait-il un squelette dans le placard?

Jérôme Sublon plante le décor dans un village isolé du Vercors (à mon avis, le terme "trou du c....du monde" est plus approprié). La commissaire flegmatique mais au caractère bien trempé va donner un coup de pieds dans la fourmilière et ne va pas se faire que des amis. "Corps rouge dans le Vercors" est un polar traditionnel et pourtant, il a ce petit quelque chose qui m'a fait tourner les pages avec avidité. L'auteur a, comment dire..... une imagination très fertile en ce qui concerne les méthodes pour passer de vie à trépas. Pas besoin d'utiliser du luminol ! Et dire qu'on pense que la campagne est plus sûre que la ville... Avec des personnages bien travaillés, une histoire fluide et prenante, ce roman possède tous les ingrédients d'un excellent polar, qui, j'espère, fera parler de lui et aura le succès mérité.

               Nathalie Friquet.

"Corps rouges dans le Vercors" (Editions du Caïman), de Jérôme Sublon.             Ma note : 18/20.