DOT HUTCHINSON

Romancière américaine. 

Dot Hutchison est l’auteure de "A Wounded Name" (2013), un roman pour jeunes adultes inspiré de "Hamlet" de Shakespeare. Son thriller, "Le Jardin des papillons" ("The Butterfly Garden", 2016) est le premier volume d’une série ("The Collector") qui se poursuit avec "Les Roses de mai" ("Roses of May", 2017).

                                            Avis mitigé.

Quelques mois après l'explosion du "Jardin aux papillons", où de jeunes femmes étaient séquestrées, les agents du FBI, Hanoverian, Eddison et Ramirez, chargés de l'enquête, continuent de s'occuper des victimes. Une nouvelle affaire va les bouleverser. En effet, chaque année depuis une décennie, une jeune fille est assassinée, au printemps, dans une église, son corps nu entouré de fleurs. Quand Pryia, la soeur d'une des victimes reçoit des bouquets, Hanoverian et son équipe prennent cela très au sérieux.....

Pas facile d'écrire une suite à l'excellent "Le Jardin aux papillons" que j'attendais avec impatience. L'auteur a tenté et, selon moi, s'est cassé les dents. Sans avoir lu le 1er tome, ce n'est pas un mauvais thriller, même s'il est un peu lent. Mais, dilemme, on ne comprend alors pas les tenants et les aboutissants, de nombreux passages se référant aux suppliciées du Jardin. De plus, Pryia n'a aucun lien véritable avec les Papillons sinon être la proie d'un cinglé. J'ai eu l'impression que l'auteur voulait tisser une toile entre ces deux histoires totalement différentes sans y parvenir.

Vous l'aurez compris, mon avis est mitigé, à vous de vous faire votre opinion.                                           N.F.

"Roses de printemps", de Rose Hutchison THOMAS & MERCER (06/10/2020)                           Ma note : 13/20

             Glaçant !           

Près de New-York, le FBI fait une découverte terrifiante. Le jardin luxuriant qui entoure une demeure isolée est peuplé de "papillons" : des jeunes filles dont le dos est tatoué pour ressembler à celui des insectes. Maya, l'une des survivantes raconte alors aux agents spéciaux son calvaire. Mais cette jeune femme mystérieuse leur cache-t-elle des choses?

Sous ce titre romanesque se dissimule un thriller que vous ne risquez pas d'oublier ! Le récit débute dans une salle d'interrogatoire où Maya est questionnée. Au fil des flash-backs, elle nous livre une histoire aussi glaçante qu'insensée. Malgré l'abomination du sujet, Dot Hutchison a eu l'intelligence de ne pas surenchérir dans le glauque et le malsain ; elle reste dans la suggestion, même si celle-ci est cauchemardesque. Claustrophobes, prenez un grand bol d'air. Car, si ce huis-clos se déroule en grande partie dans une serre superbe où les plus belles plantes rares prolifèrent, l'impression d'étouffement est bien présente. Tout n'est qu'antagonisme dans ce récit : de l'endroit où sont détenues les gamines aux traitements qu'elles subissent, en passant par le personnage énigmatique et déroutant du "jardinier" qui peut être aussi bien élégant, raffiné et doux que cruel avec celles qu'il croit aimer. Je ne peux que vous recommander ce thriller pour lequel j'ai eu un véritable coup de coeur.

                Nathalie Friquet.

"Le jardin des papillons", de Dot Hutchinson THOMAS & MERCER (24/09/2019)    Ma note : 19/20