AUTRES AUTEURS

Les auteurs répertoriés dans cette rubrique sont ceux qui n'ont pas de page personnelle. On y trouve souvent des premiers livres ou des auto-édités. 

De Bretagne à Chinatown.

"Casier" est un roman agréable qui nous fait voyager en Bretagne (puisqu'un cadavre est retrouvé dans le casier d'un pêcheur breton) puis dans le Chinatown parisien et notamment un restaurant dont on ne sait si le gibier se trouve toujours... dans l'assiette. 

Des personnages troubles et doubles en meublent le décor autour d'une intrigue assez simplette mais relativement bien menée. Avec un enquêteur-séducteur assez atypique. 

"Casier" (VDL), de Jean-Yves Gaudry.            Ma note : 14/20.

Bon roman historique... polar ennuyeux !

Indrek Hargla, né le 12 juillet 1970 à Tallinn, est un écrivain estonien, auteur depuis 1989 d'une soixantaine de nouvelles et d'une dizaine de romans. Ses œuvres s'inscrivent principalement dans le genre fantastique, mais abordent également la science-fiction et le roman policier. Il reçoit le prix Friedebert-Tuglas de la nouvelle en 2008.

Mon ressenti sur "L'énigme de Saint-Olav", de Indrek Hargla (Babel).

Un livre intéressant sur l'ESTONIE  l'île de GOTLAND, RIGA, TALLIN, ROSTOCK, Lübeck, du 15 ème siècle (1409) ses marchands et la vie de tous les jours.  L'intrigue policière est ténue (infime), complexe et pas intéressante... j’avais même deviné comme cela allait se terminer ! Bref, un roman historique mais un polar désuet, long, ennuyeux  Tout dépend de ce que l’on souhaite lire. Difficile de ne pas l’abandonner en cours de route.

                          Alice Midal.

         Ma note 10/20

 

J'ai vite déraillé !

Pour les amateurs de frissons, le thème de ce roman est "alléchant". Il faut évidemment aimer le fantastique pour se prendre au jeu. Cela commence plutôt bien mais - hélas - une forme de monotonie s'empare du lecteur. Même si quelques scènes particulièrement sanglantes ont pour effet de le réveiller... temporairement. 

Ce livre a obtenu de très bonnes critiques et s'il ne m'a pas convaincu, je ne pense pas que sa qualité soit en cause. Disons qu'il s'adresse à une tranche d'âge qui n'est pas la mienne et... les très nombreuses coquilles que j'y ai trouvées ont achevé de m'exaspérer. Je suis de "l'ancienne école" et encore très sensible à la forme. 

"Des voix dans la nuit", de Kevin Tondin. (Editions Libre2lire)                                     Ma note : 13/20.

Un pétard mouillé

Voilà l'exemple-type du bouquin qui aurait pu faire un excellent thriller. Les deux auteurs ont complètement raté leur atterrissage. 

Ce qui revient à dire que tout le bouquin est raté. C'est comme un soufflé parfaitement réussi qui, sorti du four, se dégonfle comme un ballon de baudruche. 

Quel dommage ! L'histoire est palpitante, bien racontée... on se balade dans des contrées improbables, tout est réuni pour que le lecteur passe un moment formidable et... badaboum ! On sent que les auteurs étaient pressés d'en finir ; ça se termine en eau de boudin. 

Je ne sais pas si vous êtes comme moi... mais, quand l'intrigue part sur les chapeaux de roue, une fin bâclée est la pire frustration qu'on puisse infliger à un lecteur.  

"Sexual Bomb" de Françoise Guyon et Roger Orengro (Editions Le Bailli de Suffren)                               Ma note : 14/20.

Enigme à la publication !

Voilà un tout petit polar sans grand intérêt dont l'écriture est aussi fade que l'intrigue. C'est un travail d'amateur... genre souvenirs de vacances pour la famille et les copains. Certes, il y a des cadavres - il en faut bien - mais ça ne change pas grand chose à l'impression générale. 

Je me suis forcé pour aller au bout des 131 pages. Cela me gêne toujours d'écrire ce genre de commentaires mais cette rubrique est basée sur la sincérité et ce n'est pas rendre un servce à l'auteur que de lui faire  croire qu'il a réussi son travail. Si son ego ne s'en accomode pas, tant pis pour lui ! 

La véritable énigme de ce bouquin, c'est... comment a-t-il pu être publié ?

"L'énigme du canal", de Philippe Mary (Editions Libre2lire).                                         Ma note : 8/20.