BRUCE DESILVA

Ecrivain américain. 

Bruce DeSilva a été journaliste d'investigation pendant plus de quarante ans avant de se consacrer entièrement aux romans policiers. 

"Pyromanie" (voir ci-contre) Prix Edgar Allan Poe - Meilleur premier roman d’un auteur américain - 2011 puis l'Edgar Award et le Macavity Award en 2012, est le premier volet d'une série mettant en scène le personnage de Liam Mulligan, publiée en France dans la collection «Actes noirs».

      Désabusé, triste... et                pourtant relaxant.

Liam Mulligan est un journaliste de la vieille école. A Providence, Rhode Island, il connaît tout le monde : les prêtres et les prostituées, les flics et les voyous, les politiques et les mafieux (souvent les mêmes). Quand les maisons du quartier populaire où il a grandi se mettent à brûler les unes après les autres, il laisse tomber les sujets sur lesquels il bossait pour la feuille de chou locale et commence sa propre enquête. 

la police semble un peu trop pressée de classer l'affaire pour être honnête. Et puis Mulligan ne se résigne pas à voir le terrain de jeu de son enfance partir en fumée. Menacé, tabassé, il se retrouve bientôt en haut de la liste des suspects.

Portrait au vitriol d'une petite ville et d'un non moins petit Etat, réputés pour l'impéritie et la corruption de leurs dirigeants, Pyromanie s'inscrit dans la grande tradition du noir.

Liam Mulligan est journaliste à Providence dans le plus petit état des USA, Rhodes Island... Personnage atypique de nos jours il me rappelle Eddy Constantine, avec son caractère cynique, dans les années 1950 à déambuler dans une ville où tout le monde se connaît. Rhodes Island. Les descriptions sont très réalistes. Bref, Mulligan, Gloria, photographe de talent, et Mason, fils à papa et nouvel arrivé à la rédaction, feront tout ce qu’il faut pour trouver l'auteur et le commanditaire des incendies, malgré l’incapacité des deux enquêteurs (de la police) qui sont des incapables, à un degré rarement atteint. Hélas, malgré cela, les malversations commises par les personnes de pouvoir ne seront pas punies (comme dans la réalité, hélas, de nos jours). On se détend à la lecture de ce livre désabusé ; Triste.

"Pyromanie" (Actes noirs), de Bruce DeSilva. Ma note : 16/20.