ALEX BERG

Ecrivaine allemande, née en 1963 à Pforzheim (Allemagne). 

Alex Berg, pseudonyme de Stéphanie Baumm, née en 1963 à Pforzheim, est, auteure de romans policiers.

Après des études en Droit, Stéphanie Baumm fait carrière en journalisme et signe des articles dans le Hamburger Abendblatt et le Kieler Nachrichten, deux journaux régionaux d'Allemagne du Nord.

      Un polar efficace.           

Caroline ne parvient pas à faire le deuil de sa fille Lianne, renversée par un chauffard. Folle de chagrin et de colère, elle quitte Hambourg pour la solitude d'un village du Nord de la Suède qu'elle a fui trente ans plus tôt. Là, on l'accueille comme si elle était partie la veille. Mais bientôt arrive Ulf Svensson, son ancien fiancé, devenu commissaire de police à Stockholm après qu'elle l'a abandonné un jour sans explication. Très vite, le climat entre eux s'alourdit. Car Ulf n'est pas rentré uniquement pour ses beaux yeux : il a dans sa poche un mandat d'arrêt international contre Caroline, qui n'est peut-être pas seulement la femme douce et fragile que tout le monde croit connaître... Dans un paysage somptueux, où la rudesse de l'hiver impose sa loi, une tempête de neige va créer le huis clos qui fera resurgir entre les anciens amants l'image radieuse et terrible du passé.

L’action se déroule dans un village perdu au Nord de la Suède, il y a de  belles descriptions de paysages enneigés, de solitude absolue C'est une histoire noire, glacée (au sens littéral, puisque tout se déroule en plein hiver), où le lecteur est ballotté au fil des rebondissements. L’intrigue, bien construite, et maintient le suspense jusqu'au bout.

Un polar allemand efficace.   

                         Alice Midal.

"La fille morte" (Actes sud), de Alex Berg.         Ma note : 15/20.