ROY BRAVERMAN

Romancier français, né le 13 août 1949 à Meudon (Hauts-de-Seine)

Patrick Manoukian est un journaliste, éditeur et écrivain. Il a écrit sous les pseudonymes de Manook, Paul Eyghar, Ian Manook et Roy Braverman, celui sur lequel nous l'avTélémagazineons référencé, eu égard à la chronique de son roman "Hunter" (voir ci-contre).

Grand voyageur, dès l’âge de 16 ans, il parcourt les États-Unis et le Canada, pendant 2 ans, sur 40 000 km en autostop. Après des études en droit européen et en sciences politiques à la Sorbonne, puis de journalisme à l’Institut Français de Presse, il entreprend un grand voyage en Islande et au Belize, pendant quatorze mois, puis au Brésil où il séjournera treize mois de plus. De retour en France au milieu des années 1970, il devient journaliste indépendant et collabore à Vacances Magazine et Partir, ainsi qu’à la rubrique tourisme du Figaro. Journaliste à Télé magazine et Top Télé, il anime également des rubriques "voyage" auprès de Patrice Laffont sur Antenne 2 et de Gérard Klein sur Europe 1. Il devient ensuite rédacteur en chef des éditions Télé Guide pour lesquelles il édite, en plus de leur hebdomadaire, tous les titres jeunesse dérivés des programmes télévisés : Goldorak, Candy, Ulysse 31.

Patrick Manoukian écrit en 1978 pour les éditions Beauval deux récits de voyage : "D’Islande en Belize" et "Pantanal". En 1987, il crée deux sociétés : Manook, agence d’édition spécialisée dans la communication autour du voyage, et les Éditions de Tournon qui prolongent son activité d’éditeur pour la jeunesse (Denver, Tortues Ninja, Beverly Hill, X-Files…). De 2003 à 2011, sous le pseudonyme de Manook, il signe les scenarios de plusieurs bandes dessinées humoristiques aux éditions Semic et Hugo & Cie. Son roman pour la jeunesse "Les Bertignac : L'homme à l’œil de diamant" (2011), signé sous le nom de Paul Eyghar, obtient le Prix Gulli 2012. En 2013, il signe du pseudonyme de Ian Manook un roman policier intitulé "Yeruldelgger". Les aventures du commissaire mongol éponyme lui ont valu pas moins de seize prix dont le Prix SNCF du polar 2014. Lesdites aventures se poursuivent dans "Les Temps sauvages", paru en 2015 et récompensé par un nouveau prix et "La Mort nomade" (2016). Son roman "Hunter", écrit cette fois sous le pseudonyme de Roy Braverman, est publié en 2018 aux éditions Hugo Thriller. "Crow" (2019) est le deuxième titre de la trilogie.

          Une réussite !

Pilgrim's Rest - Cinq hommes sont sauvagement exécutés et leurs femmes enlevées. Douze ans après les faits, Hunter, demi-sang condamné à mort pour ces crimes s'évade et retourne dans la région. Freeman, ancien policier dont la fille a disparu a bien l'intention de tirer les vers du nez de Hunter par n'importe quel moyen et lui faire avouer où il a caché le corps.

Plus connu sous le pseudo de Ian Manook, Roy Braverman a quitté la Mongolie pour les Appalaches. Si vous aimez les bleds pittoresques, vous adorerez celui-ci, véritable trou-du-cul du monde, glacial, où le racisme est toujours d'actualité. Je n'en dévoilerai pas trop pour ne pas gâcher votre plaisir, mais je peux vous confirmer que ça déménage. Aucun temps morts, des rebondissements à couper le souffle et des scènes très visuelles font de ce roman un excellent thriller. La fin laisse présager un 2ème tome qui je l'espère sera comparable au précédent (non, je ne mets pas la pression à l'auteur.......)

                Nathalie Friquet.

"Hunter" Hugo Roman (16 mai 2018), de Roy Braverman.

                          Ma note : 19/20.