GILLIAN FLYNN

Romancière et scénariste américaine, né le 24 février 1971 à Kansas city (Etats-unis).

Scénariste et romancière, spécialisée dans le roman policier, Gillian Flynn a très peu écrit mais, dès la parution de son premier roman, "Sur ma peau" ("Sharp objects"), elle semble avoir marqué son lectorat.

Née d'un père professeur de cinéma, Gillian s'est rapidement tournée vers l'écriture. Elle obtient un master de journalisme à l'université du Kansas et trouve un emploi comme reporter d'affaires criminelles. Se sentant plus à l'aise dans la critique littéraire, elle collabore à Weekly entertainment. Avant de publier son premier roman. 

On lui a souvent reproché d'être mysogine car les femmes ont souvent le mauvais rôle dans ses intrigues. Elle s'en défend, arguant que si la femme se veut l'égale de l'homme, on doit aussi la retrouver dans des personnages très noirs et pas systématiquement mêlée à des histoires à l'eau de rose.  

        Un grand polar                  psychologique.

Amy et Nick forment en apparence un couple modèle. Victimes de la crise financière, ils ont quitté Manhattan pour s'installer dans le Missouri. Un jour, Amy disparaît et leur maison est saccagée. L'enquête policière prend vite une tournure inattendue : petits secrets entre époux et trahisons sans importance de la vie conjugale font de Nick le suspect idéal. Alors qu'il essaie lui aussi de retrouver Amy, il découvre qu'elle dissimulait beaucoup de choses, certaines sans gravité, d'autres plus inquiétantes.

Après "Sur ma peau" et "Les Lieux sombres", Gillian Flynn nous offre une véritable symphonie paranoïaque, dont l'intensité suscite une angoisse quasi inédite dans le monde du thriller. Il y a un film adapté du roman "Les Apparences" de Gillian Flynn « Gone Girl Je n'entrerai pas dans les détails de  l'intrigue, mais on a affaire à un grand polar psychologique. Moi qui aime que les personnages soient développés, je suis servie. L'intrigue est rondement menée, on va de rebondissements en rebondissements et l'on s'enfonce dans la noirceur humaine. Surtout ne lisez pas la fin avant ! J'en ai encore froid dans le dos....Dommage que Gillian écrive si peu.

                       Alice Midal.

"Les apparences" (Livre de poche), de Gillian Flynn.

                          Ma note : 18/20.