ADRIEN GOETZ

Ecrivain français, né le 10 février 1966 à Caen (Calvados). 

Avant d'être un romancier, Adrien Goetz est un historien et un grand amateur d'art.

Issu du célèbre lycée Malherbe de Caen, il intègre ensuite le lycée Louis le Grand à Paris, puis la prestigieuse Ecole Normale Supérieure. Agrégé d'histoire, il est aujourd'hui maître de conférences à la Sorbonne. 

Goetz publie son premier roman en 2003. Il s'inspire librement de la vie du peintre Balthazar Klosowski, plus connu sous le nom de Balthus. Son deuxième opus, "La dormeuse de Naples", lui vaut les Prix Roger Nimier et des Deux magots. Vient ensuite la série des "Intrigues à" (avec un couple de détectives érudits farfelus, Pénélope et Wandrille, qui n'est pas sans nous faire penser à Emma Peel et John Steed) où l'auteur nous emmène successivement en Angleterre, à Versailles (voir ci-contre), à Venise puis à Giverny.

Le 17 mai 2017, Adrien Goetz est élu à l'Accadémie des Beaux Arts. 

Si Versailles nous était conté....

"Intrigue à Versailles" n'a d'intrigue que le nom. Ce n'est d'ailleurs pas un très bon titre car il a le côté racoleur d'un roman de gare et donne une idée fausse de ce que le lecteur va trouver à l'intérieur. 

Cela étant précisé, je me suis régalé à la lecture de ce roman. C'est un trésor d'érudition et de fantaisie. L'intrigue, finalement, n'est que secondaire. D'ailleurs, on ne peut guère dire qu'elle surprenne le lecteur ; ce n'est pas le but. 

Il ne faut pas lire "Intrigue à Versailles" comme un polar. D'ailleurs, Grasset ne publie pas de polars, du moins dans sa collection de littérature générale. Avec Pénélope et Wandrille, deux pseudo-détectives gentiment déjantés (amateurs de belles choses, au goût très sûr, ayant les moyens de leurs envies), on se balade dans l'espace et dans le temps d'un Versailles méconnu. 

Et comme Adrien Goetz est prof' d'histoire, on en profite pour prendre un cours. Au passage. On apprend ce qu'était le mouvement janséniste au XVIIème siècle... une déviation spirituelle qui nous ramène dans une certaine actualité. Mais... chut ! Laissez-vous guider par l'auteur.

Roman riche, rutilant dont le style pétille comme un champagne millésimé. 

"Intrigue à Versailles" (Grasset) d'Adrien Goetz. Ma note : 17/20.